• Rômaji

    Qu'est-ce que le rômaji ?

    C'est un système de transcription des mots japonais à l'aide de l'alphabet latin. Ce n'est pas vraiment " officiel " comme le kanji, le hiragana ou le katakana.

    Son histoire

     

    Plusieurs transcriptions du japonais ont été proposées. Les premières transcriptions sont conçues par les premiers missionnaires et commerçants portugais au xvie siècle. Ainsi, paraît vers 1591, le premier livre japonais écrit en rōmaji Sanctos no Gosagveo no vchi Naqigaqi (サントスの御作業の内抜書santos no gosagyō no uchi nukigaki?), livre religieux écrit par lejésuite portugais Alessandro Valignano. D'autres transcriptions sont proposées par des Français, des Italiens et des Allemands, mais seule la transcription hollandaise est présente au Japon durant les années d'isolement imposées par le shogunat d'Edo.

     

    Lors de la période Meiji apparaissent les premières transcriptions modernes. Dès 1867, le missionnaire américain James Curtis Hepburn propose sa méthode de transcription, basée sur la phonétique du japonais et qui rencontre donc un grand succès auprès des étrangers. Même en France, elle rend caduque la transcription francophone proposée par Léon Pagès.Tanakadate Aikitsu crée en 1885 une nouvelle transcription, plus proche de la logique du système d'écriture des kana. Cette transcription est reprise et complétée par le gouvernement japonais qui normalise la transcription kunrei-shiki en 1939 et 1954.

     

    En 1989, la norme ISO 3602 institue le kunrei-shiki comme la transcription internationale officielle. Cependant, dans les faits, la transcription Hepburn est la plus utilisée hors du Japon.

    Comment lire le rômaji ?

    A - Comme dans "Chat"
    B - Comme dans "Bateau"
    C - Le C n'existe pas et est remplacé par K, prononcé comme dans "Carte" (CH se dit comme s'il y avait un t devant)
    D - Comme dans "Dur"
    E - Comme dans "Clef"
    F - Le F se prononce à mi-chemin entre celui de "Fleur" et le H aspiré de l'Anglais "Hope"
    G - Comme dans "Guide"
    H - Le H se prononce comme le F, entre celui de "Fleur" et le H aspiré de l'Anglais "Hope"
    I - Comme notre I bien de chez nous, "oui"
    J - Comme le J anglais, "DJ", qu'on retrouve en Franais dans "Johnny" (Ah que je le dirai pas !)
    K - Le K remplace le C et se lit comme dans "Caste"
    L - En Japonais le L est remplacé par le R, prononcé à mi-chemin entre les deux lettres, un peu comme un R légèrement roulé. Certains le prononcent tout simplement comme "Lent" (Parfois, selon la qualité de l'équipe de réalisation de l'anime, on peut trouver écrit "Three Rights" au lieu "Three Lights", ce qui donne exactement le même son en Japonais, dans la série SailorMoon Sailor Stars.)
    M - Comme dans "Mot"
    N - Comme dans "Neuf" (Notez qu'en Japonais la lettre N est une syllabe à part entière, comme dans "Yen". Par ailleurs, devant un P ou un B, un N peut être remplacé par un M : "Senpai" et "Sempai" sont tous les deux corrects)
    O - Comme dans "Olive".
    P - Comme dans "Pur"
    Q - Le Q japonais n'existe pas et se remplace en Romaji par "Ku", lu comme "Cou"
    R - Le R japonais se prononce à mi-chemin entre le R et le L (qui n'existe pas dans la transcription Romaji). La prononciation la plus facile reste carrément L ("Loup"). (C'est pourquoi "Neherenia" fut transformé chez nous en "Néhélénia"dans la série SailorMoon SuperS.)
    S - Comme dans "Son" (SH se dit comme "Chien")
    T - Comme dans "Toi" (le courant TS se dit comme dans "Tsé", la moitié d'une mouche ^_^;)
    U - Comme dans "Couler". Notez qu'en Japonais le U final est rarement audible et que la lettre est souvent l'équivalent de notre E muet : "Puruto" sera la transcription de "Pluto" (Non, je ne parle pas du chien de Mickey... ò_Ô)
    V - Il n'y a pas de V dans le système Romaji. Il est remplacé par un B 'léger' (l'Anglais "Violin" s'écrira "Ba-i-o-ri-n") Ca ressemble au fond au V espagnol.
    W - Comme dans "W est-ce que j'ai garé la voiture ?" (OK ! Trouvez-en un, vous...). Il s'accompagne des lettres A et O. Employé avec I, U ou E, le W est rempacé en Romaji par "U". Par exemple, la transcription phonétique de "Queen" ne serait pas "Kuwin", mais "Kui-n", alors que "Wars" resterait "Wa-zu".
    X - La lettre X n'existe pas non plus en Japonais et est systématiquement remplacée par "Kush" (avec le fameux U presque muet). Du coup, "Taxi" s'écrit "Takushi".
    Y - Comme dans "Yacht". Le Y est toujours suivi d'une voyelle, cédant la place au I dans le cas contraire ("Therapy" donnera "Serepi-")
    Z - Comme dans "Zen" (gnarf)

    Devant les doubles consonnes les voyelles ont toujours un son plus long, comme si elles étaient suivies d'une autre voyelle identique, ou d'un U s'il s'agit de la lettre O. En Français, on peut retranscrire les doubles voyelles de deux manières correctes : "Bishjo" ou "Bishoujo". On trouve aussi une troisième version : "Bishoojo". Enfin, souvenez-vous que dans le système Romaji d'écriture des mots étrangers, le signe "-" rallonge le son des voyelles ("Wars" s'écrira "Wa-zu" et se lira "Waazu").

    [source => http://beaulieu.free.fr/japon/prononciation.html]

    Si une consonne est doublée devant une voyelle ou si il y a un accent circonflexe (^) sur une voyelle alors cette voyelle est allongée.

    Les voyelles se prononçent une par une ; exemple : Yui se lit You i

    Pour ceux qui veulent apprendre le japonais

    Je vous conseille ce site => http://www.ici-japon.com/